5 questions à l’alpiniste Edurne Pasaban

Nous sommes allés à la rencontre d’Edurne Pasaban. Cette femme alpiniste a grimpé les 14 plus hautes montagnes du monde ! C’est avec plaisir qu’elle nous a parlé de ses expériences de vie. Partons à la conquête des sommets en compagnie de cette férue d’alpinisme qui doit à la Catalogne de lui avoir ouvert la voie vers cette passion. Une rencontre parfaite pour prendre de la hauteur !

Bonjour Edurne, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Edurne Pasaban et je suis alpiniste. Les sommets sont une vraie passion, cela m’a d’ailleurs conduit à devenir la première femme à avoir conquis les 14 plus hautes montagnes du monde. Cela est devenu un fil rouge dans ma vie qui a duré dix ans : j’ai effectué ma première ascension à 8000 mètre en 2001 et j’ai effectué la dernière en 2010.

© Edurne Pasaban – Kabi Travels
© Edurne Pasaban – Kabi Travels
© Edurne Pasaban – Kabi Travels
Bon à savoir

Edurne a consacré dix années de sa vie à la montagne mais aujourd’hui elle prend un autre chemin et donne désormais des conférences en entreprise, traitant de la motivation et du travail en équipe. Elle possède en parallèle une agence de voyage dans le Val d’Aran.

Quelle est votre relation avec la nature catalane ? Pouvez-vous nous parler des vos premiers souvenirs en Catalogne ?

Je suis née en 1973 au Pays Basque, dans une ville appelée Tolosa. Depuis ma plus tendre enfance, j’ai eu un contact particulier avec les montagnes. J’ai très vite développé des liens avec la Catalogne et surtout les Pyrénées catalanes où j’ai fait mes premiers pas d’alpiniste.

Les Pyrénées ont été mon lieu de formation : c’est là-bas que j’ai préparé mon projet d’escalader les grandes montagnes de l’Himalaya pendant de nombreuses années. A mon sens, les Pyrénées catalanes ont des conditions optimales pour s’entraîner. Forcément, j’ai développé un attachement fort pour ce lieu avec un coup de cœur pour le Val d’Aran. La Catalogne est devenue si chère à mon cœur, que je me suis installée dans le Val d’Aran. Je suis heureuse de vivre dans ce que je considère comme étant un petit paradis et je me sens bien, entourée par la nature généreuse et ses montagnes. Ces richesses n’ont d’ailleurs rien à envier à d’autres parties du monde !

© Edurne Pasaban – Kabi Travels
© Edurne Pasaban – Kabi Travels

Quelle est votre route préférée à travers les montagnes catalanes ? Avez-vous un endroit de prédilection dans lequel vous aimez vous détendre ?

Il y a tant d’endroits qui me plaisent et qui ont leur charme selon qu’on soit en été ou en hiver. Pour moi, le Parc National d’Aigüestortes est un lieu incroyable, si je devais choisir parmi mes coups de cœur j’évoquerais une petite montagne appelée « Tuc de Salana ». C’est l’endroit dans lequel je vais me ressourcer quand j’ai besoin de me déconnecter ou simplement si j’ai envie de prendre l’air. J’y vais à toutes les saisons : à pied en été ou avec des skis en hiver quoi qu’il arrive je suis certaine de profiter de panoramas à couper le souffle !

PN d’Aigüestortes i Estany de Sant Maurici © ACT
© Edurne Pasaban – Kabi Travels

De toute la variété des activités offertes par votre agence de voyage Kabi dans les Pyrénées, quelle est celle que préfèrent les français?

Dans l’agence que j’ai fondé il y a 5 ans, les français représentent une partie importante de mes clients. Ils expriment un fort intérêt pour la montagne qui nécessite la présence d’un guide. En hiver, les français se démarquent par leur goût pour les activités de plein air comme les raquettes et privilégient les promenades hors des sentiers battus. C’est pour cette raison que nous organisons des sorties avec des endroits secrets et des points de chute qui émerveilleront ceux qui ne connaissent pas le Val d’Aran. Les français, friands de ski hors-piste, nous sollicitent pour nos départs de la station de Baqueira Beret.

© Edurne Pasaban – Kabi Travels
PN d’Aigüestortes i Estany de Sant Maurici © ACT
PN d’Aigüestortes i Estany de Sant Maurici © ACT

Avez-vous une anecdote à nous raconter sur vos aventures dans les Pyrénées ?

Mes souvenirs des Pyrénées datent de ma plus tendre enfance ! Je me souviens avoir marché pour la première fois dans ces montagnes en tenant la main de mes parents. Nous étions venus en caravane pour passer l’été dans les Pyrénées catalanes. Mon père ayant un penchant pour les montagnes, il les escaladait tous les matins avec ses amis sur des hauteurs atteignant jusqu’à 25000m.

Je n’avais que 5 ans, alors forcément je restais avec ma mère dans la caravane de notre camping. Quand mon père était de retour je lui demandais à chaque fois : « pourquoi je ne peux pas venir avec toi ? ». Je crois que c’est à partir de ce moment là que j’ai senti l’appel des montagnes. C’est comme ça que je me suis dirigé vers l’alpinisme.

© Edurne Pasaban – Kabi Travels
PN d’Aigüestortes i Estany de Sant Maurici © Oriol Clavera

Qu’aimez-vous le plus dans le Val d’Aran, en matière d’activité culturelle ou encore de gastronomie ?

J’aime par dessus tout la chaleur humaine que dégagent les habitants. Je pense d’ailleurs que c’est la convivialité du Val d’Aran qui attire les touristes. Les locaux nous ressemblent beaucoup, nous les basques. Si nous semblons fermés de prime abord, on s’ouvre très facilement aux autres et on a le sens de l’hospitalité !

J’aime l’environnement du Val d’Aran qui réussit parfaitement à intégrer les zones urbaines en milieu naturel. Le petit plus qui réside ici, c’est la culture singulière de l’endroit. Personnellement je trouve cela formidable de voir une vallée de 5000 habitants conserver une langue bien à elle. Concernant la culture, la vallée a préservé l’empreinte romane avec toutes ses églises et j’aime me balader parmi ces monuments de grande valeur historique. Selon moi, l’une des plus belles choses à faire est le « Camí Riau ». Ce chemin qui relie tous les villages de la vallée permet de voir toutes les églises aranaises.

Côté gastronomie, j’ai un petit faible pour le pot aranais. C’est bien simple, vous ne pouvez pas traversez le Val d’Aran sans en déguster et ce n’est pas pour me déplaire !

© Edurne Pasaban – Kabi Travels
© Foment Torisme Val d’Aran
© Edurne Pasaban – Kabi Travels

Après avoir découvert l’histoire de cette grande alpiniste, vous devez avoir des envies de balade dans les montagnes catalanes, non ? Une escapade dans le Val d’Aran serait parfaite pour découvrir l’environnement de coeur d’Edurne Pasaban !

Partager

Enregistrer

Articles recommandés

Festivals insolites à ne pas manquer en Catalogne

Festivals insolites à ne pas manquer en Catalogne

Le soleil brille, ça se déhanche et se bouscule, on échange quelques mots sur fond…

Découvrir les Terres de Lleida à bord du Train des Lacs

Découvrir les Terres de Lleida à bord du Train des Lacs

Si vous êtes du genre à aimer les expériences uniques pour pimenter vos séjours, l’itinéraire…

Top 5 des spots incontournables pour faire de l’escalade en Catalogne

Top 5 des spots incontournables pour faire de l’escalade en Catalogne

Vous aimez les sensations fortes ? Prendre de la hauteur en regardant le monde d’en…

Les 10 routes de motourisme à Lleida

Les 10 routes de motourisme à Lleida

Si vous aimez les sensations fortes et que l’idée de sillonner les routes pour profiter…

10 sites pour découvrir le patrimoine juif en Catalogne

10 sites pour découvrir le patrimoine juif en Catalogne

À l’époque du Moyen Âge, les populations juives se sont développées en Catalogne participant au…

Fêter la Patum à Berga

Fêter la Patum à Berga

A Berga chaque année entre la fin mai et la fin juin on célèbre la…

Voir tout

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.