Atelier illustratrice Delphine Labedan

Rencontre avec une illustratrice française à Verges

Rencontrer les hommes et les femmes entrepreneurs qui font vivre les territoires de la Catalogne a toujours fait partie des thématiques que nous souhaitions valoriser sur notre blog. C’est cette fois-ci, dans le petit village de Verges que nous nous sommes rendus afin de découvrir les dessins et aquarelles enchanteurs de l’illustratrice Delphine Labedan

Mettre en lumière des savoir-faire ancestraux, des artisans aussi créatifs qu’innovants, des personnes attachées à leur territoire et à la préservation de celui-ci est une évidence pour Catalunya Expérience. Car qui de mieux pour vous parler de cette Catalogne secrète, confidentielle et bien trop souvent oubliée que ceux qui y habitent et qui la font vivre ?

 

Après l’interview d’Annick Galimont (lien de l’article), une céramiste française installée à la Bisbal d’Empordà, c’est dans le petit village de Verges que nous nous sommes rendus afin de découvrir les dessins et aquarelles enchanteurs de l’illustratrice Delphine Labedan.

 

C’est dans sa maison située à Verges que Delphine a bien voulu nous recevoir et nous dévoiler une partie de son travail. L’ombre et la lumière qui s’entremêlent dans la maison subliment les croquis et aquarelles accrocher ici et là. Un univers envoutant qui raconte des histoires, d’hommes et de femmes, mais surtout qui fait la part belle à la nature.

Illustratrice Delphine Labedan 1
L’Oeil d’Eos

L’ombre et la lumière qui s’entremêlent dans la maison subliment les croquis et aquarelles accrocher ici et là.

Delphine Labedan

© L’œil d’Eos

Delphine Labedan, des illustrations et peintures poétiques à Verges en Catalogne

Afin de vous parler de l’univers et du parcours de Delphine, c’est sous forme de mini interview que va se dérouler la suite de cet article.

Pouvez-vous vous présenter et nous parler de votre parcours ? Comment avez-vous commencé le dessin et la peinture ?

Je m’appelle Delphine Labedan et je suis originaire de Pau. Depuis toujours j’ai été attirée par l’art, le dessin, la peinture, d’aussi loin que je m’en souviens. Ma mère était professeur de dessin et mon père photographe, c’est donc quelque chose qui est venu à moi.

C’est donc dans cette continuité naturelle que je me suis orientée vers une licence d’Art Plastique à Bordeaux avant de retourner à Pau pour poursuivre en Histoire de l’art. Cette nouvelle discipline m’a permis d’enrichir mon savoir sur l’art et d’explorer cela par la suite avec mes créations.

Je suis maintenant enseignante depuis plus de 16 ans. J’ai une approche plutôt globale dans mon enseignement, grâce à la pratique je sais maintenant comment orienter mes élèves afin qu’ils tirent le meilleur de leur créativité, que ce soit dans le dessin ou la peinture. En parallèle de mon travail à l’école municipale d’Art de Salt à Gérone, je réalise des créations personnelles destinées à la vente mais aussi des commandes ou des illustrations pour des maisons d’éditions.

Depuis quand êtes-vous installée à Verges en Catalogne ? Qu’est-ce qui vous a amené à quitter la France pour venir vivre ici ?

C’est lorsque j’étais encore étudiante en master que j’ai découvert la Catalogne. C’est grâce à une professeur que j’ai découvert cette région durant des déplacements pour nos cours d’Art Antique. Je suis tombée sous le charme de ce territoire à ma première visite. J’avais l’impression d’être en Toscane, un dépaysement incroyable.

J’ai alors passé trois étés à Ullastret pour des fouilles archéologiques et c’est ici que j’ai rencontré le futur père de ma fille ! C’est donc à la fois l’art et l’amour qui m’ont amené à venir m’installer ici après mon master en 2004.

Delphine Labedan 1
© L’œil d’Eos
Img 3262 1
Img 3247 4

© L’œil d’Eos

Où trouvez-vous l’inspiration pour vos créations ? Votre univers est très poétique, vous pouvez nous expliquer d’où cela vient ? 

Je trouve l’inspiration principalement dans la nature. J’ai toujours adoré la nature et je crois que mes dessins et mes aquarelles représentent bien cet amour que j’ai pour elle. C’est quelque chose que je tiens de mes parents avec lesquels j’avais l’habitude de partir en randonnée et bivouac en montagne, à chaque week-end sa nouvelle aventure… C’est sans doute pour cela que je travaille beaucoup à partir de photographies de paysages, de nature que je prends moi-même. L’extérieur est une source d’inspiration sans fin.

Mes études en histoire de l’art m’ont également permis d’enrichir mes connaissances dans ce domaine et de découvrir de nouveaux courants artistiques. Le Japon est également un pays qui me fascine et dont je trouve la culture envoutante. C’est pour cela que l’on retrouve pas mal d’inspiration du pays du soleil levant dans mes peintures.

Le matériel que j’utilise est aussi une source d’inspiration pour moi. Je peins sur du papier en coton artisanal réalisé au moulin de la Farga situé à Banyoles. Là-bas tout est fait de façon ancestrale. J’ai découvert ce papier lors d’une visite au musée d’Art Contemporain de Céret et il m’a tout de suite fascinée. J’ai donc décidé de l’utiliser pour mon travail personnel et je trouve que le rendu est magnifique.

J’apprécie particulièrement les formats carrés et ronds pour mes aquarelles. Le rond permet à chacun d’y trouver son interprétation et le sens de lecture souhaité. C’est un format sans limite qui invite à continuer l’art à l’extérieur du cadre.

J’ai toujours adoré la nature et je crois que mes dessins et mes aquarelles représentent bien cet amour que j’ai pour elle. 

Delphine Labedan 2 2
© L’œil d’Eos

Proposez-vous des cours, des initiations au dessin et à la peinture ?

Oui je propose des cours particuliers avec le matériel compris à partir de 15 ans. Ces cours sont ouverts à tous, que ce soit pour le dessin ou encore des initiations à l’aquarelle. J’arrive facilement à cerner mes élèves afin de les orienter au mieux dans ce qui pourrait leur convenir. J’observe et guide sans imposer quoique ce soit afin que mes élèves puissent expérimenter les techniques qu’ils souhaitent. Il faut compter 40€ pour 2h30 de cours.

Qu’aimez-vous le plus sur ce territoire ? Des recommandations de visites à ne pas manquer ?

Il y a tellement de choses que j’aime ici ! La lumière de la Tramontanna, la vue à 180° depuis les hauteurs d’Empuries, la Garrotxa, Gérone ainsi que Camprodon… la situation du territoire entre Mer et Montagnes est également quelque chose que j’apprécie.

Côté restaurant ne manquez pas La Cantonada à La Bisbal, une adresse accessible qui propose une très bonne cuisine le tout servis dans un joli décor.

Pour se déconnecter et se ressourcer, je conseille de faire une halte au Mas Alba, qui proposent des chambres d’hôtes très agréables. Le petit plus ? Ils font leur propre fromage de chèvre qui est délicieux !

Lors d’un passage en Catalogne ne manquez pas les villages de Madremanya, Cruïlles, Sant Marti Vells et surtout le site archéologique d’Ullastret.

Avez-vous des artisans installés sur le territoire dont vous aimez le travail et que vous recommanderiez à nos lecteurs ?

Beaucoup ! Il y a tellement de personnes dont j’admire le travail ici… Notamment les photographies de Jaume LLorens qui est de Banyoles, les calligraphies de Carles Gonzalez, Annick Galimont et ses céramiques ainsi que le tailleur de pierre Enrique Sala.

Contenu rédigé par Eloïse de L’Oeil d’Eos.
Toutes les photos de cet article sont de l’Oeil d’Eos.
Consultez leur site : https://loeildeos.com/

Nous espérons que cet article vous aura donné envie de découvrir l’univers et les peintures de Delphine Labedan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.