Interview de Kilian Jornet, champion du monde de Skyrunning

Kilian Jornet, 25 ans, est un athlète catalan spécialisé dans le trail et les courses extrêmes. Nous vous avions déjà parlé de lui en juin, alors qu’il était de passage à Paris pour la projection de son documentaire « A Fine Line ». Nous avons alors pu lui poser quelques questions pour mieux connaître ce sportif hors pair…

Kilian Jornet, 25 ans, est un athlète catalan spécialisé dans le trail et les courses extrêmes. On ne compte plus ses records, ses podiums et ses prix. Pour vous donner une idée, il vient de remporter pour la cinquième fois les Championnats du monde des Skyrunnings World Series. La semaine dernière, le prodige a battu un nouveau record : l’ascension de Mont Cervin (4.478m), qu’il a réalisée en 2h52.

Nous vous avions déjà parlé de lui en juin, alors qu’il était de passage à Paris pour la projection de son documentaire « A Fine Line ». Nous avons alors pu lui poser quelques questions pour mieux connaître ce sportif hors pair.

– Vous êtes adepte de sports de plein air et plutôt extrêmes. Avez-vous toujours pratiqué des sports à sensations ?
Oui, je suis né dans un refuge en montagne, donc pour moi la nature et le plein air ont toujours été mon terrain de jeu. Le sport est la meilleure façon que j’ai d’être en montagne, et c’est vraiment ce qui m’intéresse.

– Vous êtes l’un des meilleurs athlètes mondiaux dans votre catégorie, quels sont vos objectifs pour les années à venir ?
Mon objectif principal est le projet Summits of My Life. C’est un projet qui durera quatre ans et qu’on a commencé en 2012. On essaiera de monter et descendre des montagnes le plus rapidement possible dans les quatre coins de la planète. Le tout si possible sans assistance et avec le minimum de matériel nécessaire, et ceci afin de faire partager ma façon de voir et vivre la montagne, c’est-à-dire d’une façon très pure, très simple, avec des amis, de l’effort et de l’apprentissage. Cette année 2013 on souhaite faire une tentative de record au Mont Blanc, au Cervin et à l’Élbrus. Je suis vraiement très motivé pour tout ça !

– Quelle est la course à laquelle vous avez participé qui a été la plus difficile ?
C’est difficile à dire, je pense que plus qu’une course ce sont des moments de difficulté qui m’ont toujours apporté quelque chose, un apprentissage. Mais peut-être quand j’ai fait le tour du Lac Tahoe aux États Units ou j’ai couru pendant 2 jours. C’était difficile et je m’endormais en courant !

– Aujourd’hui, qui est votre meilleur adversaire ?
Je ne pense pas avoir d’adversaires, les gens qui évoluent dans un haut niveau en compétition sont souvent des amis.

– Vous avez parcouru des paysages à couper le souffle. Si vous ne deviez citer qu’un endroit inoubliable où vous avez couru, lequel ce serait ?
Ca serait compliqué à en choisir un seul, mais je dirais en Europe les Alpes et les Pyrenées (la Vallée de la Llose par exemple), et sinon l’Himalaya qui est aussi un lieu magique et très intéressant.

– Vous enchaînez les victoires et battez tous les records, beaucoup vous considèrent comme un extra-terrestre. Comment expliquez-vous de telles performances ? Alimentation, équipement, préparation… vous avez un secret à partager à nos lecteurs sportifs?
Il faut se faire plaisir dans ce qu’on fait. Si on ne trouve pas de bonheur à faire une course ou à s’entraîner ou à se lancer des défis, pour moi ça ne vaut pas vraiment le coup. Il faut trouver ce qu’on aime dans n’importe quel domaine, et c’est là je pense qu’on deviendra petit à petit, avec de l’effort et de la constance, meilleur.

A Fine Line official trailer. from Summits of My Life on Vimeo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.