5 questions à Nuria Burgada, la mère de Kilian Jornet

Rencontre avec Nuria Burgada, institutrice rurale, amoureuse de la Catalogne et de ses montagnes. Une passion qui se transmet de génération en génération, notamment avec son fils Kilian Jornet !

Bonjour Núria ! Pour quelqu’un qui ne vous connaît pas encore, comment vous décririez-vous ?

Je m’appelle Núria Burgada, je suis institutrice rurale dans un petit village des Pyrénées catalanes et amoureuse de la montagne et des sports qui y sont pratiqués. J’adore me sentir en osmose avec la nature, aller à sa rencontre et l’aimer. Je suis mère de deux enfants, qui sont déjà adultes et qui aiment et vivent dans les montagnes aussi. Je voudrais que mon empreinte dans la nature soit silencieuse et respectueuse, autant qu’il en soit possible, afin de ne pas perturber la beauté qui en émane.

A ne pas manquer

Si le récit de Núria vous inspire une pause fraîcheur dans les Pyrénées de Catalogne, on vous donne rendez-vous par ici.

Nuria et Kilian
Vall d'Engorgs

Vous avez, sans aucun doute, transmis votre passion à vos enfants mais d’où vous vient cette passion pour la montagne ?

C’est de mes parents que me vient cette passion, eux aussi ont toujours préféré la montagne à la plage, bien qu’ils ne soient pas montagnards. Mon nom est d’ailleurs issu de la vallée de Núria, et nous y sommes allés chaque été pour y passer quelques jours.

À l’adolescence, je suis allée pour la première fois dans un centre de randonnée dans la ville où je vivais, Cerdanyola del Vallés, c’est là que j’ai pénétré le monde de la montagne. Plus tard j’ai décidé de vivre dans les montagnes et je suis allée vivre à Cerdanya. J’y suis encore aujourd’hui.

Nature

Si vous deviez choisir un endroit pour profiter des montagnes des Pyrénées en famille, où iriez- vous ?

Pour profiter des Pyrénées en famille, je choisirais la vallée de Núria, un lieu emblématique avec un cadre magnifique qui peut être apprécié toute l’année. Je m’y suis rendue petite fille, jeune fille et maintenant femme. Et j’en tombe toujours amoureuse dès que j’aperçois le sanctuaire au dessus les sommets. C’est un coin avec beaucoup d’histoire et beaucoup d’aventures à vivre pour les familles.

Prat d'Aguilo en hiver
Prat d'Aguilo en hiver

Où aimez-vous vous rendre pour réfléchir ?

Il existe de nombreux lieux pour vous retrouver, pour penser, pour ressentir cette union avec la nature, pour apprécier le silence ou pour pratiquer le yoga ou la méditation, mais d’entre tous je choisirais le Prat d’Aguiló et El Cadí. C’est un coin que je visite fréquemment depuis que j’ai fait de la Cerdanya ma maison et chaque fois que j’arrive de la vallée, mon cœur et mon âme se remplissent. Un bel endroit en été avec les prairies verdoyantes et les murs d’El Cadí qui descendent vers le vert, et un endroit impressionnant en hiver avec l’épaisse neige blanche.

Quelle est l’anecdote la plus curieuse qui vous soit arrivée dans les montagnes ?

Au fil des années il y a beaucoup d’histoires à raconter, mais les plus mémorables sont liées à ma famille.

Personne n’aime se retrouver dans les montagnes pendant une tempête, encore moins si c’est avec des enfants. C’était la fête de la Saint-Jean et nous faisions la « Olla de Núria » (une course de montagne) avec mes enfants, Kílian et Naila alors âgés de 7 et 8 ans. Nous voulions dormir sur la crête et profiter de la nuit étoilée avant de redescendre dans la vallée. Il était midi et nous allions au pic Finestrelles.

Les nuages se développaient rapidement et la tempête nous rattrapait. La foudre, le tonnerre, la pierre qui glisse … Que faire? Descendre à Núria ? Non, nous n’avions pas le temps, nous sommes donc descendus à environ 150 mètres de la crête, nous avons planté la tente et nous nous y sommes mis à l’abri. On essaie toujours d’emporter un ou deux livres sur nous quand on part en montagne. Ce jour là, on a partagé la lecture du « Seigneur des Anneaux » en y mettant les intonations et en changeant de voix pour essayer de couvrir le bruit de l’orage.

La tempête n’a pas duré plus d’une demi-heure, nous avons alors plié la tente et nous avons continué la course pour finalement aller dormir à Núria. C’était un moment stressant mais en définitif un moment que l’on aime se rappeler ensemble.

Perafita
Les montagnes et Nuria

Merci beaucoup à Núria d’avoir répondu à nos questions, et partagé son amour pour les montagnes de Catalogne ! Avez-vous déjà fait de belles randonnées catalanes pour profiter de la nature environnante ?

Partager

Enregistrer

Articles recommandés

« La Catalogne de mon enfance », le récit touchant de Catherine Roig, rédactrice en chef de Version Femina

« La Catalogne de mon enfance », le récit touchant de Catherine Roig, rédactrice en chef de Version Femina

Ma grand-mère mesurait 1m50, elle chaussait du 34, et je ne l’ai jamais vue pas…

Balade d’hiver dans les Pyrénées de Catalogne

Balade d’hiver dans les Pyrénées de Catalogne

Dans les Pyrénées de Catalogne, l’hiver s’installe doucement. C’est l’occasion de redécouvrir la montagne !…

10 stations de ski en Catalogne

10 stations de ski en Catalogne

Le nord de la Catalogne propose de nombreuses stations de ski faciles d’accès depuis Barcelone,…

Les monuments d’Antoni Gaudí inscrits au patrimoine mondial de l’humanité

Les monuments d’Antoni Gaudí inscrits au patrimoine mondial de l’humanité

Le patrimoine catalan est reconnu dans le monde entier. Focus ici sur les monuments d'Antoni…

48 heures dans la Garrotxa

48 heures dans la Garrotxa

C'est parti pour 48h dans la Garrotxa ! Au programme : volcans, coulées de lave…

Activités de Noël en Catalogne

Activités de Noël en Catalogne

A la période des fêtes une ambiance un peu magique s’installe. Qu’il s’agisse du parfum…

Voir tout