Les plus beaux monastères catalans

La Catalogne est une région qui allie tourisme culturel, villes cosmopolites et plaisir des grands espaces naturels et de la plage.
Aujourd’hui, on vous parle de quelques-uns des nombreux monastères dispersés dans notre région, qui allient culture et nature sauvegardée.

La Catalogne est une région qui mêle tourisme culturel, villes cosmopolites et plaisir des grands espaces naturels et de la plage.
Aujourd’hui, on vous parle de quelques-uns des nombreux monastères dispersés dans notre région, qui allient culture et nature sauvegardée.


Carte des plus grands monastères de Catalogne

Montserrat ▲ top

Le monastère bénédictin de Montserrat a été bâti il y a près de mille ans, au XIe siècle, par l’abbé Oliba, à côté de l’ermitage Santa Maria (IXe siècle). Il ne reste aucune trace de ce petit ermitage, mais on peut encore voir certains éléments de l’église romane construite au XIIe siècle.
L’abbaye actuelle est de style Renaissance et date du XVIe siècle mais les destructions provoquées par les troupes de Napoléon contraignirent à reconstruire une bonne partie de l’ensemble. Même si l’architecture intérieure est d’époque, les façades de l’abbaye et du monastère datent du XXe siècle.

Le monastère de Montserrat - Photo Juan José Pascual
Le monastère de Montserrat – Photo Juan José Pascual

Vous pouvez retrouver davantage d’informations touristiques en français sur notre site internet Catalunya.com.

Les 3 monastères de la route des Císters

La Route des Císters traverse les comtés de l’Alt Camp, de la Conca de Barberà et d’Urgell. « Císters » indique les monastères cisterciens : Santes Creus, Poblet et Vallbona de les Monges. Autour de ces trois monastères, le visiteur découvre une terre riche en culture, un patrimoine, une nature protégée, le vin et le cava (méthode champenoise), les fêtes et traditions, l’artisanat, etc.
Vous pouvez acheter vos tickets d’entrées pour les trois monastères ici.

Monastère de Poblet ▲ top

Le monastère se compose de trois bâtiments ceints par une muraille. En 1150, Ramon Berenguer IV offrit des terres de la Conca del Barberà à l’abbaye de Fontfreda, pour y fonder un monastère cistercien. Au sommet de sa splendeur, au XVIe siècle, la juridiction de Poblet s’étendait sur sept baronnies. Ce pouvoir économique et la protection royale se reflètent dans les grandes constructions du XIVe siècle : la magnifique  bibliothèque et le scriptorium. Actuellement, la communauté de Poblet compte une trentaine de moines.

Poblet vu du ciel © Yann Arthus-Bertrand - Altitude
Poblet vu du ciel © Yann Arthus-Bertrand/Altitude

Monastère de Santes Creus ▲ top

Ce monastère est l’un des ensembles cisterciens les plus importants et les mieux conservés que l’on puisse visiter aujourd’hui. Fondé en 1168, protégé par les rois et la noblesse, il est devenu un centre d’études spirituelles. Des moines y vivent toujours et font vivre ce monastère depuis 1835.

Monastère de les Santes Creus. Copyright Miguel Raurich

Vallbona de les Monges ▲ top

Santa Maria de Vallbona est un monastère cistercien situé dans la municipalité de Vallbona dans le comté d’Urgell. Les premières indications sur le monastère datent de 1153, mais ce n’est qu’à partir de 1176 qu’il sera considéré comme partie intégrante de l’ordre des cisterciens. C’est le seul monastère féminin catalan, et le seul établissement qui ait été habitué par des religieux sans interruption depuis 850.
Vous pouvez demander à être hébergé au monastère, qui dispose de quelques chambres (envoyez un mail à hostatgeria@monestirvallbona.cat).
Vous pouvez également trouver un hébergement à Vallbona de les Mones.

Cimbori octogonal de l'esgl+®sia del Reial Monestir de Santa Maria de Vallbona. Copyright Imagen M.A.S
Cimbori octogonal de l’église du Monastère de Santa Maria de Vallbona. Copyright Imagen M.A.S

Sant Pere de Rodes ▲ top

Sur la commune de Port de la Selva, le monastère bénédictin de Sant Pere de Rodes s’élève majestueusement au milieu de la montagne et domine toute la péninsule du cap de Creus.
Aux alentours, le parc naturel Cap de Creus est l’un des plus singuliers de la péninsule Ibérique. Il comprend près 14.000 hectares (dont 3.000 en mer) et protège les communes du Port de la Selva, la Selva de Mar, Llançà, Cadaqués, Palau-Saverdera, Pau, Roses et Vilajuïga.
Vous trouverez davantage informations sur l’histoire du monastère de Sant Père de Rodes sur  Catalunya.com

Monastère de Sant Pere de Rodes. Copyright Miguel Angel Alvarez
Monastère de Sant Pere de Rodes. Copyright Miguel Angel Alvarez

Sant Benet ▲ top

Le Món Sant Benet est un complexe très particulier ouvert depuis novembre 2007. Dans ce lieu qui combine art médiéval et environnement naturel exceptionnel, un projet culturel et touristique a vu le jour. Plusieurs activités sont en effet proposées :

– Visite de la maison de Ramon Casas : Été 1924. La famille du peintre Ramon Casas arrive aujourd’hui pour passer l’été à Sant Benet. Nous serons les témoins privilégiés de ce premier jour d’été. + Informations
– Fondation Alícia : Cet organisme a un but de recherche scientifique et gastronomique, mais aussi de promotion de la nutrition saine. L’espace de recherche se visite et l’atelier « Le sens des sens » permet de mettre en pratique ce que vous aurez appris… + Informations
– Mille ans d’histoire ! Immergez-vous au cœur des monuments de Sant Benet en suivant un parcours expérimental et multi sensoriel avec des projections, des effets sons et lumières…   + Informations

Des packs thématiques sont également proposés : agrotourisme, romantique, gastronomie… renseignez-vous ici. Côté restaurants, vous avez le choix entre La Fonda, le Món et L’Angle (1 étoile Michelin).
Les alentours de Món Sant Benet seront appréciés des sportifs ou amoureux de la nature : des chemins de rando (chemin de Sant Benet ou de Sant Jaume) sont à votre disposition, et il est possible d’y faire des sorties VTT.

Monastère de Sant Benet del Bages. Copyright M+¦n Sant Benet
Monastère de Sant Benet del Bages. Copyright Món Sant Benet

Sant Pere del Burgal ▲ top

Le Monastère de Sant Pere de Burgal date du 11ème siècle comme beaucoup des Monastères Bénédictins Catalans, mais celui-ci fut bâtit sur les ruines des anciennes structures remontant au 9ème siècle. Le bâtiment est composé de 3 nefs.

L’originalité des lieux tient dans la richesse des fresques et peintures murales. Celles-ci sont en partie rénovées mais les originales sont conservées au Musée National d’Art de Catalogne à Barcelone. Celle de l’abside représente le Pantocrator entre les deux archanges, en une variante de ce qu’on peut aussi retrouver dans les églises du Val de Boi.

Peintures murales de 12 ème siècle de l'église de Sant Pere del Burgal. Copyright Juan Jos+® Pascual
Peintures murales de 12 ème siècle de l’église de Sant Pere del Burgal. Copyright Juan José Pascual

Le site officiel.

Santa Maria de Ripoll ▲ top

 

Le monastère de Santa Maria de Ripoll est sans doute l’un des ensembles bénédictins les plus importants de cette sélection. Plusieurs histoires situent sa construction au 9ème siècle, puis c’est sous l’influence de l’abbé Oliba de Besalú que les lieux se développèrent jusqu’à devenir un centre culturel majeur de toute la Catalogne. L’endroit était en particulier connu pour sa bibliothèque  et quelques ouvrages comme la Bible de Ripoll. C’est aussi ici que fut rédigé la Gesta Comitum Barcinonemsum, que beaucoup considèrent être la première histoire de Catalogne. Pendant longtemps l’endroit était considéré comme le principal centre religieux de Catalogne jusqu’à ce que Ripoll perde le contrôle du Monastère de Montserrat qui faisait partie de sa juridiction jusqu’au 15ème siècle.

Portail roman de l'église du Monastère de Santa Maria de Ripoll. Copyright Imagen M.A.S.
Portail roman de l’église du Monastère de Santa Maria de Ripoll. Copyright Imagen M.A.S.

Le site officiel.

Santa Maria de l’Estany ▲ top

Les fondations du monastère datent de 1080 lorsque la première église fut construite. Elle fut rapidement consacrée et le monastère se développa dans la foulée. L’élément des plus intéressants de cet ensemble est sans doute le cloitre situé dans la partie sud du Monastère. Construit en double colonne il est remarquable de par la qualité des 72 chapiteaux particulièrement bien conservés. Notez aussi qu’un petit musée est entretenu dans les dépendances.

Église du monastère de Santa Maria de l’Estany. Copyright Serveis Editorials Georama

Le site officiel.

Sant Pere de Casserres ▲ top

Non loin de Vic se trouve le Monastère Bénédictin de Casserres. Il s’agit de l’un des ensembles romans les plus complets de la Catalogne. Son église est particulièrement intéressante puisque à la différence des autres églises de l’époque, elle présente une architecture qui la rend plus large que longue. L’explication principale tient de de la forme du terrain où le monastère fut construit. En effet, le monastère fut construit au 11ème siècle sur un promontoire qui surplombe une méandre de la rivière Ter. L’intérêt architectural et historique de l’ensemble de monuments ne fait aujourd’hui aucun doute puisque dès 1931 il fut considéré comme « bien d’intérêt culturel ». L’endroit est aussi présenté dans notre article « Catalogne médiévale autour de Barcelone« .

Monastère de Sant Pere de Casserres. Photo Milena Oliveras
Monastère de Sant Pere de Casserres. Photo Milena Oliveras

Le site officiel.

Autres Monastères et sites remarquables ▲ top

Les Avellanes

Le monastère de les Avellanes, c’est la possibilité de profiter d’une ancienne abbaye du XIIe siècle adaptée aux besoins du XXIe siècle. Situé dans un cadre naturel entouré de forêts, de jardins et de vignes, c’est l’endroit idéal pour un séjour paisible.
Vous pouvez même prolonger la détente en passant une nuit au monastère (environ 60€).

Aux alentours, le Pic de la Mare de Déu offre une vue imprenable sur le monastère, les constructions de style noucentista, les montagnes du Montsec, le chemin pavé de Vilanova de la Sal…
Le Pic de la Creu, lui, offre l’une des plus belles vues sur la région. Il culmine à 635m, on atteint son sommet en environ une heure. De là-haut, on aperçoit le Montealegre Montsec, Vilanova de la Sal, les quatre vents, le monastère et Balaguer.
Des caves sont ouvertes aux visiteurs, vous pouvez vous balader en kayak sur le lac de la Camarsa et Canelles, randonner le long du Congost Mont-Rebei, ou longer la rivière de la Noguera.
Côté restaurants, on vous conseille El Claustre, au sein du monastère.

Les Eglises de la Vall de Boí

Entourée de montagnes abruptes, l’étroite Vall de Boí se trouve dans la région de l’Alta Ribagorça, dans les hautes Pyrénées. Entre les immenses pâturages d’altitude, chacun des villages de la vallée abrite une église romane. On y trouve les églises romanes parmi les plus importantes au monde, construites par des tailleurs de pierre et des artistes lombards.

Les églises de Sant Climent et Santa Maria à Taüll;

  • L’église Sant Joan à Boí;
  • Santa Eulàlia à Erill la Vall;
  • Sant Feliu à Barruera;
  • L’église de la Nativitat et la chapelle de Sant Quirc à Durro;
  • L’église Santa Maria à Cardet;
  • L’Assumpció à Cóll.

Cet ensemble d’églises est inscrit au Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO depuis plus de 10 ans.

1 pensée sur “Les plus beaux monastères catalans”

  1. MONTSERRAT , visité..Mais,…les autres….je crains de ne pouvoir les voir, je vis à PRADA (66500), en CATALONYA FRANCESA….et je n’ai plus de véhicule….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *