« La Catalogne de mon enfance », le récit de Catherine Roig, rédactrice en chef de Version Femina

Aujourd’hui, nous vous emmenons à la rencontre de Catherine Roig, Redactrice en chef de Version Femina et amoureuse de la Catalogne

L’appartement Rue Lorenzana

Ma grand-mère mesurait 1m50, elle chaussait du 34, et je ne l’ai jamais vue pas maquillée. D’une élégance absolue, elle passait un ou deux mois avec nous en Bretagne chaque année. Nous avions développé elle et moi un merveilleux sabir qui mélangeait le français, le catalan, et le castillan, comme on dit chez moi.

Je suis née en Bretagne d’un père catalan, peut-être le plus catalan de tous les Catalans! Nous allions à Gérone, sa ville natale, tous les ans à Pâques et en novembre. Toujours dans l’appartement de la carrer Lorenzana, tout près de la gare, où 4 générations de ma famille ont vécu, des années 1930 à 2012. J’ai une passion pour cette région, quelque chose là-bas me dévore, sans doute parce que c’est la moitié de moi qui en vient, alors que je n’y ai jamais vécu.

 

© Cover : Inmedia solutions S.L. – ACT
© Portrait Catherine Roig
Calella de Palafrugell © Miguel Ángel Álvarez

La Catalogne par mes cinq sens

Avec l’ouïe : c’est le son strident et lancinant de la sardane, cette danse traditionnelle que les gens dansent spontanément dans la rue et sur les places des villes et des villages, dans certaines occasions. Cette musique notamment le son du flabiol, cette petite flûte courte à bec, me pénètre jusqu’aux os, et me procure une émotion incroyable, jusqu’à me faire verser des larmes. Sans doute celles du déracinement de mon père, qui quitta son pays très jeune…

Avec la vue : trop de merveilles à voir en Catalogne pour n’en admirer qu’une ! Mais s’il faut vraiment choisir, je dirais le lac de Banyoles, pour la couleur étrangement verte de ses eaux calmes, ponctuées de pesqueres, d’exquises petites « maisons où l’on s’installait pour pêcher », à l’architecture orientalo-fantaisiste… Il en reste une vingtaine autour du lac, certaines sont restaurées, d’autres non.

Avec l’odorat : l’odeur de l’appartement familial (dans la famille des années 1930 à 2012 !), un mélange de fumet de cuisine (la paella de ma tante, l’omelette à la farine de ma grand-mère), de lessive et de vapeur du fer à repasser de ma tante, qui était couturière à ses heures.

Avec le toucher : j’aime passionnément le Call, l’ancien quartier juif de Gérone, et les murailles de la vieille ville, j’aime m’y balader quand il fait très chaud, en caressant les pierres brûlantes…et en me demandant ce qu’elles ont connu, quelques siècles avant le tournage de Game of Thrones !

Avec le goût : c’est celui du « recuit amb mel », ce fromage blanc caillé à la texture unique, et au goût si typique, qui se marie divinement au miel de la région. Mais aussi celui des saucisses à la cannelle cuites dans le caramel, un dessert que mon père adorait, mais que je n’ai jamais compris ni retrouvé.

Vue Gérone © DR
Peratallada © Inmedia Solutions S.L. – ACT

Si je vous dis « … », dites-moi ce que cela vous évoque :

De la Catalogne à la Bretagne : 1050 kilomètres, que j’ai parcourus d’innombrables fois en voiture avec mes parents, pour aller visiter la famille. Pour faire le chemin inverse et venir nous voir en Bretagne, mon oncle catalan mettait un point d’honneur à ne s’arrêter qu’une seule fois sur la route!

Entre la Bretagne et la Catalogne, mon coeur balance : Oh oui et il balancera toujours. Si la lumière et l’air bretons me font du bien physiquement, la Catalogne me remplit mentalement.

Le Breton vs le Catalan : je n’ai jamais parlé ni lu un mot de breton, en revanche le catalan, bien que je ne le parle pas, est une musique très douce et familière à mes oreilles.

La paella de Madame Roig : un doux mélange de Catalogne et de Bretagne, puisque sur la base catalane que mon père aimait tant, ma mère ajoutait des langoustines purement bretonnes. Pour moi c’est le mélange parfait.

L’avia : ma grand-mère mesurait 1m50, elle chaussait du 34, et je ne l’ai jamais vue pas maquillée. D’une élégance absolue, elle passait un ou deux mois avec nous en Bretagne chaque année. Nous avions développé elle et moi un merveilleux sabir qui mélangeait le français, le catalan, et le castillan, comme on dit chez moi.

Miam! : Le recuit amb mel, les charcuteries d’anthologie, le Romesco, la saucisse sucrée, l’escalivada, la pastèque, le riz de tia Pepita, le pied de porc aux escargots…les saveurs de ma vie.

Rouge : c’est la signification de mon nom. Etrange pour les Français, il est très banal en Catalogne. Rouge, c’est aussi l’une des couleurs du drapeau catalan. Et celle du sang que les taureaux ne versent pas dans les arènes en Catalogne, où la corrida est interdite.

L’été catalan : 41 degrés un jour de juillet à Gérone, à 11h du matin.

Gérone et la Costa Brava : la vieille ville de Gérone est un bijou, un dédale de ruelles, d’arcades, de boutiques aux vitrines surannées, comme cette mercerie qu’aimait tant ma grand-mère. J’aime beaucoup le triangle que l’on appelle la petite Toscane, à l’Est de Gérone, pour ses villages magnifiques comme Madremanya, Palau-Sator ou Peratallada. Sur la côte, je suis fan de Calella de Palafrugell, où l’on peut grignoter dans des bars à tapas les pieds dans l’eau, en admirant les barques de pêcheurs ; Tamariù, pour sa jolie plage aux eaux turquoise ; et Llafranc, pour son ambiance surannée

© Quartier juif de Gérone Oscar-Vall.-Arxiu-Imatges-PTCBG
© Lac de Banyoles – Juan Carlos Mestres Camacho – ACT

Il y a trop de merveilles à voir en Catalogne pour n’en admirer qu’une !

Partager

Enregistrer

Articles recommandés

Où skier en famille en Catalogne ?

Où skier en famille en Catalogne ?

Sélection des meilleurs stations en Catalogne pour partir en famille en vacances d’hiver à la…

La Catalogne à pied, la nouvelle application randonnée à télécharger gratuitement

La Catalogne à pied, la nouvelle application randonnée à télécharger gratuitement

Féru de randonnée mais inséparable de votre smartphone? Voici une nouvelle application qui devrait vous…

« La Catalogne de mon enfance », le récit de Catherine Roig, rédactrice en chef de Version Femina

« La Catalogne de mon enfance », le récit de Catherine Roig, rédactrice en chef de Version Femina

Aujourd’hui, nous vous emmenons à la rencontre de Catherine Roig, Redactrice en chef de Version…

10 livres pour explorer la Catalogne au coin du feu

10 livres pour explorer la Catalogne au coin du feu

Romantique, tragique, historique... La littérature catalane est le reflet de la société en constante évolution…

À la découverte des oeuvres de Lluís Domènech i Montaner

À la découverte des oeuvres de Lluís Domènech i Montaner

Lluís Domènech i Montaner est un architecte catalan connu pour ses nombreux édifices modernistes. Dans…

Balade d’hiver dans les Pyrénées de Catalogne

Balade d’hiver dans les Pyrénées de Catalogne

Dans les Pyrénées de Catalogne, l’hiver s’installe doucement. C’est l’occasion de redécouvrir la montagne !…

Voir tout

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.