« La Catalogne de mon enfance », le récit de Catherine Roig, rédactrice en chef de Version Femina

Aujourd’hui, nous vous emmenons à la rencontre de Catherine Roig, Redactrice en chef de Version Femina et amoureuse de la Catalogne

L’appartement Rue Lorenzana

Ma grand-mère mesurait 1m50, elle chaussait du 34, et je ne l’ai jamais vue pas maquillée. D’une élégance absolue, elle passait un ou deux mois avec nous en Bretagne chaque année. Nous avions développé elle et moi un merveilleux sabir qui mélangeait le français, le catalan, et le castillan, comme on dit chez moi.

Je suis née en Bretagne d’un père catalan, peut-être le plus catalan de tous les Catalans! Nous allions à Gérone, sa ville natale, tous les ans à Pâques et en novembre. Toujours dans l’appartement de la carrer Lorenzana, tout près de la gare, où 4 générations de ma famille ont vécu, des années 1930 à 2012. J’ai une passion pour cette région, quelque chose là-bas me dévore, sans doute parce que c’est la moitié de moi qui en vient, alors que je n’y ai jamais vécu.

 

© Cover : Inmedia solutions S.L. – ACT
© Portrait Catherine Roig
Calella de Palafrugell © Miguel Ángel Álvarez

La Catalogne par mes cinq sens

Avec l’ouïe : c’est le son strident et lancinant de la sardane, cette danse traditionnelle que les gens dansent spontanément dans la rue et sur les places des villes et des villages, dans certaines occasions. Cette musique notamment le son du flabiol, cette petite flûte courte à bec, me pénètre jusqu’aux os, et me procure une émotion incroyable, jusqu’à me faire verser des larmes. Sans doute celles du déracinement de mon père, qui quitta son pays très jeune…

Avec la vue : trop de merveilles à voir en Catalogne pour n’en admirer qu’une ! Mais s’il faut vraiment choisir, je dirais le lac de Banyoles, pour la couleur étrangement verte de ses eaux calmes, ponctuées de pesqueres, d’exquises petites « maisons où l’on s’installait pour pêcher », à l’architecture orientalo-fantaisiste… Il en reste une vingtaine autour du lac, certaines sont restaurées, d’autres non.

Avec l’odorat : l’odeur de l’appartement familial (dans la famille des années 1930 à 2012 !), un mélange de fumet de cuisine (la paella de ma tante, l’omelette à la farine de ma grand-mère), de lessive et de vapeur du fer à repasser de ma tante, qui était couturière à ses heures.

Avec le toucher : j’aime passionnément le Call, l’ancien quartier juif de Gérone, et les murailles de la vieille ville, j’aime m’y balader quand il fait très chaud, en caressant les pierres brûlantes…et en me demandant ce qu’elles ont connu, quelques siècles avant le tournage de Game of Thrones !

Avec le goût : c’est celui du « recuit amb mel », ce fromage blanc caillé à la texture unique, et au goût si typique, qui se marie divinement au miel de la région. Mais aussi celui des saucisses à la cannelle cuites dans le caramel, un dessert que mon père adorait, mais que je n’ai jamais compris ni retrouvé.

Vue Gérone © DR
Peratallada © Inmedia Solutions S.L. – ACT

Si je vous dis « … », dites-moi ce que cela vous évoque :

De la Catalogne à la Bretagne : 1050 kilomètres, que j’ai parcourus d’innombrables fois en voiture avec mes parents, pour aller visiter la famille. Pour faire le chemin inverse et venir nous voir en Bretagne, mon oncle catalan mettait un point d’honneur à ne s’arrêter qu’une seule fois sur la route!

Entre la Bretagne et la Catalogne, mon coeur balance : Oh oui et il balancera toujours. Si la lumière et l’air bretons me font du bien physiquement, la Catalogne me remplit mentalement.

Le Breton vs le Catalan : je n’ai jamais parlé ni lu un mot de breton, en revanche le catalan, bien que je ne le parle pas, est une musique très douce et familière à mes oreilles.

La paella de Madame Roig : un doux mélange de Catalogne et de Bretagne, puisque sur la base catalane que mon père aimait tant, ma mère ajoutait des langoustines purement bretonnes. Pour moi c’est le mélange parfait.

L’avia : ma grand-mère mesurait 1m50, elle chaussait du 34, et je ne l’ai jamais vue pas maquillée. D’une élégance absolue, elle passait un ou deux mois avec nous en Bretagne chaque année. Nous avions développé elle et moi un merveilleux sabir qui mélangeait le français, le catalan, et le castillan, comme on dit chez moi.

Miam! : Le recuit amb mel, les charcuteries d’anthologie, le Romesco, la saucisse sucrée, l’escalivada, la pastèque, le riz de tia Pepita, le pied de porc aux escargots…les saveurs de ma vie.

Rouge : c’est la signification de mon nom. Etrange pour les Français, il est très banal en Catalogne. Rouge, c’est aussi l’une des couleurs du drapeau catalan. Et celle du sang que les taureaux ne versent pas dans les arènes en Catalogne, où la corrida est interdite.

L’été catalan : 41 degrés un jour de juillet à Gérone, à 11h du matin.

Gérone et la Costa Brava : la vieille ville de Gérone est un bijou, un dédale de ruelles, d’arcades, de boutiques aux vitrines surannées, comme cette mercerie qu’aimait tant ma grand-mère. J’aime beaucoup le triangle que l’on appelle la petite Toscane, à l’Est de Gérone, pour ses villages magnifiques comme Madremanya, Palau-Sator ou Peratallada. Sur la côte, je suis fan de Calella de Palafrugell, où l’on peut grignoter dans des bars à tapas les pieds dans l’eau, en admirant les barques de pêcheurs ; Tamariù, pour sa jolie plage aux eaux turquoise ; et Llafranc, pour son ambiance surannée

© Quartier juif de Gérone Oscar-Vall.-Arxiu-Imatges-PTCBG
© Lac de Banyoles – Juan Carlos Mestres Camacho – ACT

Il y a trop de merveilles à voir en Catalogne pour n’en admirer qu’une !

Partager

Enregistrer

Articles recommandés

Les légendes de Catalogne

Les légendes de Catalogne

Journées du Patrimoine obligent, nous avons choisi de vous partager d’une manière originale la culture…

Admirer les oiseaux en Catalogne

Admirer les oiseaux en Catalogne

La Catalogne, grâce à la facilité d'accès aux zones d'observation d'oiseaux, est l'une des meilleures…

Séjour tout en douceur dans la Garrotxa, par Lois Moreno

Séjour tout en douceur dans la Garrotxa, par Lois Moreno

Les grandes vacances sont désormais derrière. Voici le temps des petits week-ends et des échappées…

Dormir au milieu des vignes catalanes

Dormir au milieu des vignes catalanes

Quel meilleur moyen pour découvrir les vignes catalanes, que d'y passer une nuit ? On…

Les recettes estivales préférées des catalans

Les recettes estivales préférées des catalans

De l'huile d'olive, des tomates, de l'ail et du soleil : voilà les principaux ingrédients…

Le top des expériences outdoor de Catalogne

Le top des expériences outdoor de Catalogne

Située entre mer et montagne, la Catalogne est un terrain de jeux d'une extrême diversité.…

Voir tout

2 réflexions sur « « La Catalogne de mon enfance », le récit de Catherine Roig, rédactrice en chef de Version Femina »

  1. Depuis 1972…..Eté parfois Paques ou Février ……Sejours en Catalogne .Palafrugell.en location,Begur en camping et des amis catalans à Tamariu,Palamos,
    Des promenades tout autour, en toutes saisons et par tous les temps…..
    Des sardanes….mon pays d adoption.J ai habité à Vernet les Bains, puis le travail m a conduite ds toute la France…..mais les vacances c étaient en Catalogne Sud
    Les enfants et petits enfants de nos amis sont venus en France chez nous.

    Que dire de plus…..je suis redescendue en Catalogne Nord et je compte bien faire de petits séjours pour revoir les amis et ce pays magnifique…..
    Ma fille y a marché pour la première fois et elle a appris à lire le français, le catalan et l Espagnol en même temps. Elle est prof d Espagnol maintenant…..Pas de licence de Catalan en France.
    Une histoire de Coeur et de Famille…J ai appris à danser la Sardane au Collège â Narbonne et l ai appris aux copains de Vernet les Bains….!Er je la dansais religieusement sous Franco et mon chanteur préféré â l epoque Lius Iliac…..

    1. Bonjour,
      Nous voudrions vous remercier de votre message ainsi que de votre passion pour la Catalogne!
      C’est vrai que nous seront toujours liées avec la Catalogne du Nord 🙂
      N’hésitez pas à revenir vers nous pour partager vos expériences en Catalogne ainsi que pour découvrir d’autres.
      Bien à vous,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.