Ces villages catalans vont vous donner envie de partir à l’aventure

En Catalogne, il existe des villages qui, habités depuis plus de mille ans, ont été désertés depuis. Les difficultés d’accès, la dureté du climat, la guerre sont autant de facteurs qui en ont fait des « villages fantômes ». Aujourd’hui ces endroits fascinent et, cachés au milieu d’une nature sauvage, renferment de nombreux secrets entre pierres et forêts. On a sélectionné 12 villages incontournables pour les amateurs d’histoire, un peu aventuriers dans l’âme !

Molinàs – Costa Brava

Dans la municipalité de Colera, entre Portbou et Llançà se trouve le quartier de Molinàs. Situé à seulement 4 kilomètres de la mer, il a été construit au 18ème siècle sur une vallée verdoyante. Coincé entre deux ruisseaux qui descendent de la Serra de l’Albera et entouré de montagnes tranquilles, Molinàs est depuis laissé à l’abandon. Pourtant autrefois, l’activité battait son plein grâce à la récolte d’olives, à la vigne et aux moulins à farine dans lesquels travaillait la population ; c’est d’ailleurs de là que vient le nom Molinàs (moulin). Ces années prospères de cultures s’achevèrent à l’arrivée du phylloxéra de la vigne à la fin du 19ème siècle : les vignobles dévastés conduisirent à l’exode des habitants.

Molinàs fut utilisé comme village refuge lorsque les villes alentours furent bombardées pendant la guerre civile. Déserté totalement dans les années 80, le village est resté en bon état avec des murs toujours existants malgré quelques toits aplatis.

On vous suggère de faire un tour dans cet endroit que certains appellent « le paradis oublié ». Après seulement trente minutes de marche, vous arrivez au château de Molinàs dont les ruines vous offrent une vue à couper le souffle sur le village de Colera et sur la Costa Brava. On peut dire que c’est une promenade qui vaut le détour !

© Rafael López-Monné
© Faustino Calderón
© Faustino Calderón
Bon à savoir
  • Chemin partiellement adapté aux voitures depuis Colera
  • A 60km de Perpignan et 72km de Gérone
  • Office de Tourisme de Colera
    Labrun, 34
    17496,  Colera
    (+34) 972 389 050
    ajuntament@colera.cat
    www.colera.cat

Sau – Paisatges Barcelona

À Vilanova de Sau, se trouve Sant Romà de Sau, une église au style roman lombard, surmontée d’un clocher iconique. Considérée comme une « église fantôme », l’édifice en ruine reste bien vivant et réalise le tour de force de défier la technique avec magie ! Cela suscite votre curiosité ? On vous dit tout : En 1962, l’église fut inondée par le barrage de Sau. Si le village a disparu sous les eaux, une partie du clocher reste debout, stoïque. Lorsque le barrage est plein, la pointe du clocher sort discrètement de l’eau mais, on voit émerger l’intégralité de ce qui reste de l’église en période de sécheresse.

C’est le moment propice pour voir ce spectacle époustouflant accessible à pied : vous auriez tord de vous en priver, en plus vous aurez des vues impressionnantes sur les rochers de Tavertet et du massif des Guilleries !

©Cablepress
© Yann-Arthus Bertrand, extrait du livre « La Catalogne Vue du Ciel » – Editions Planeta
© Servicios Editoriales Georama
© Tourisme de la Catalogne
Bon à savoir
  • A 10km de Vilanova de Sau, 25km de Vic et 85 de Gérone
  • Point d’information touristique
    Edifici del Mirador del Pantà
    08519, Vilanova de Sau
    (+34) 620 13 12 11

www.vilanovadesau.cat

Llirt – Pirineus

Au sud de la montagne Roc del Cucut, le village de Llirt se cache dans la verdure. Autrefois dédié à la vigne et aux céréales, le village fut abandonné il y a 70 ans.

Parmi son patrimoine, on compte l’église romane de Sant Jaume désormais en ruines mais qui continue d’exister grâce aux fragments de peintures romanes qui habillent ses murs. Il y a quelques années, un groupe d’idéologistes s’est réuni et a acheté le village pour y installer une communauté socialiste utopique. L’aventure n’a pas pris le tournant espéré par le groupe et le village fut remis en vente.

Pourtant il possède des atouts qui pourraient ravir plus d’un acquéreur : sur cet emplacement à 1075 mètres d’altitude, à côté du Cadí on peut profiter de 300 jours de soleil par an : parfait pour admirer la diversité de faune et la flore. Vous n’avez pas envie de vous offrir une résidence secondaire ?

© Albert de Gràcia
© Albert de Gràcia
Bon à savoir
  • À 8km de La Seu d’Urgell et à 50km de Puigcerdà
  • Comment y arriver ? Sortir au kilomètre 223,5 de la N-260, près du carrefour d’accès à Alàs, vers la Colomina. Piste de terre de 3km jusqu’au village.
  • Office de Tourisme de l’Alt Urgell :
    Passeig Joan Brudieu, 15
    25700, La Seu d’Urgell
    (+34) 973 353 112 / (+34) 973 352 788
    turisme@alturgell.ddl.net

Solanell – Pirineus

Dans la municipalité de Montferrer i Castellbò, Solanell s’est construit sur un ravin à 1219 mètres d’altitude.

Existant depuis 839, le village a connu des batailles moyenâgeuses avant d’être abandonné en 1973. Aujourd’hui, fort de nouvelles ambitions, il séduit grâce à un projet communautaire et collaboratif visant à réhabiliter le village.

Profitez-en pour le découvrir à l’occasion d’une excursion allant de Solanell à Albet où vous marchez sur un chemin creusé dans les roches : on peut dire que ça a son petit charme !

© Albert de Gràcia
Bon à savoir
  • À 18km de La Seu d’Urgell et à 50km de Sort
  • Office de Tourisme de l’Alt Urgell :
    Passeig Joan Brudieu, 15
    25700, La Seu d’Urgell
    (+34) 973 353 112 / (+34) 973 352 788
    turisme@alturgell.ddl.net
    www.alturgell.cat

Besan – Pirineus

Dans la municipalité d’Alins, au cœur de la majestueuse Vall Ferrera, Besan est juché à 1160 mètres d’altitude. Entouré par de hautes montagnes qui vous surveillent du coin de l’œil et parsemé de lacs coulant en contrebas, l’endroit est une invitation à la rêverie.

On avait pour usage d’y cultiver des céréales, des tubercules et des fruits avant que le village ne soit laissé à l’abandon en 1967. Vous pouvez toujours le visiter pour y découvrir sa belle église paroissiale « Santa Maria » de style roman. Avec sa rue unique et ses façades de maisons habillées de balcons en bois, le village reflète les traditions du coin.

La région est idéale pour effectuer des randonnées et même certains sports d’hiver à la saison fraîche. Si vous passez par là, n’oubliez pas de lever la tête pour voir la Pica d’Estats : ce sommet de la Catalogne haut de 3143 mètres a de quoi vous donner un délicieux vertige.

© Joan Carreres
© Joan Carreres
Bon à savoir
  • A 22km de Sort
  • Comment y arriver ? Accessible à pied depuis la Borda de Felip, au kilomètre 4,5 de la route L-510, entre Ainet de Besan et Araós. Office de Tourisme du Pallars SobiràCamí de Cabanera,1
    25560 Sort
    (+34) 97362 10 02
    turisme@pallarssobira.cat

Bordes d’Àrreu (Pirineus)

Vous avez certainement entendu parler du Parc Nacional d’Aigüestortes et Estany de Sant Maurici riche de ses lacs et de balades exceptionnelles en pleine nature ! Non loin de là se trouve Bordes d’Àrreu perché à 1334m d’altitude. En 1803, de nombreuses maisons avaient été enterrées par une terrible avalanche et le village fut finalement déserté en 1980. Il fait partie de la Vall d’Àneu qui est une destination idéale pour passer des vacances en famille dans les Pyrénées. Allez faire un tour sur la rive droite de la Noguera Pallaresa pour voir ce petit village de vielles pierres. Ne manquez pas l’ermitage roman de la Mare de Déu de les Neus qui se trouve à 500 mètres. Poursuivez vers Isil, où à 3 kilomètres sont célébrées les Falles d’Isil (classées au Patrimoine Mondial par l’UNESCO). Ne manquez pas cette fête hors du commun issue d’une coutume pyrénéenne. Depuis le moyen-âge, lors du solstice d’été, les habitants descendent de la montagne flambeaux à la main, tel un serpent de feu dans la nuit. Les grands bûchers qui se trouvent en contrebas sont allumés pour que vous puissiez célébrer la vie autour de ce grand feu de joie !

© Joan Carreres
©Oriol Llauradó
© Lluís Carro
© Jose Manuel Gómez Santiago
Bon à savoir
  • Accessible à pied depuis Borén (2km)
  • À 38km de Sort et 60km de Vielha
  • Oficina de Turisme Esterri d’Àneu
    Carrer Major, 42
    25580 Esterri d’Àneu
    (+34) 973.62.63.45
    www.vallsdaneu.org/fr/

Sant Romà de Tavèrnoles – Pirineus

A 1270 mètres d’altitude, près de la Noguera Pallaresa, Sant Romà de Tavèrnoles semble plongé dans un sommeil imperturbable.

Existant depuis plus de mille ans, le village accueillait 13 maisons à son « âge d’or ». Seulement, trop loin des autres villages de la région et difficile d’accès, Sant Romà de Tavèrnoles a été abandonné en 1995. De plus, l’activité d’agriculture et l’élevage de subsistance imposaient aux habitants une vie trop rude pour qu’ils veuillent rester.

Ce n’est pas pour autant que ça ne vaut pas le coup de s’y rendre le temps d’une escapade, bien au contraire ! Si vous ne trouverez que des maisons uniquement habitées par les souvenirs, la monté exigeante pour gagner le village aura le mérite de vous offrir un panorama d’exception sur les Pyrénées.

© Jose Manuel Gómez Santiago
Bon à savoir
  • À 1h30 à pied depuis le pont de Gulleri, au kilomètre 136 de la route C-13 vers Rialp
  • À 9km de Sort et à 35km de La Pobla de Segur
  • Office de Tourisme de Llavorsí
    Ctra. Vall de Cardós, s/n
    25595 Llavorsí
    (+34) 973 622 008
    ajuntament@llavorsi.ddl.net

Erillcastell – Pirineus

Un dicton dit : « à Erillcastell on ne peut pas y entrer par la terre, la mer ou bien par les airs mais seulement en sautant de roche en roche ». Vous l’avez compris, c’est un petit parcours du combattant pour se rendre sur ce terrain montagneux ! Dans ce village de la municipalité d’El Pont de Suert (capitale de l’Alta Ribagorça), les hivers sont rigoureux à cause de l’altitude de 1439 mètres. C’est d’ailleurs à cause de la dureté de la vie que le village fut abandonné.

Pourtant il ne fut pas toujours délaissé puisqu’en 1024 se construisit un château faisant office de siège à la puissante famille Erill. C’est d’ailleurs de là que vient le nom du village. A l’époque, la famille dominait la région pendant la construction des églises romanes de la Vall de Boí (classées au Patrimoine Mondial par l’UNESCO). Le village continua de croître jusqu’au milieu du 20ème siècle, grâce à l’activité industrielle qui découlait en partie de la mine de charbon.

Chose curieuse, c’est en 1970 que les habitants des sept dernières maisons quittèrent Erillcastell, peu de temps après l’installation de l’électricité au village.

Allez sur ces terres chargées d’Histoire qui conservent les traces d’un passé glorieux qui possèdent entre autres l’église paroissiale de Santa Maria. Pour ceux qui aiment les petites curiosités, ne passez pas à côté d’un patrimoine géologique que renferment les roches volcaniques du coin. Alors, vous venez ?

©Faustino Calderón
©Faustino Calderón
Bon à savoir

Conill – Terres de Lleida

Sur les Terres de Lleida, se trouve Connil. Un lieu connu internationalement pour son festival de théâtre et d’arts de rue : FiraTàrrega.

Existant depuis le 12ème siècle, le village était historiquement habité par cinq grandes familles dont chacune avait sa maison construite autour de la place.

L’ancien moulin à huile est actuellement exposé au Parc de Sant Eloi de Tàrrega, et on vous propose d’y faire un tour pour vous replonger dans la vie d’antan qui rythmait le village. Vous y trouverez l’église de la Mare de Déu del Roser construite en 1702, le bac qui servait jadis à accumuler le grain, la croix de chemin et une porte d’accès au village : arrivez-vous à imaginer la vie à Conill avant d’être abandonné vers 1980 ?

En plus de ça les environs sont parfaits pour profiter des paysages dorés de la Segarra : cette terre de châteaux et de champs de blé. En bonus pour les aficionados d’art : la culture croisera votre chemin ! Ne manquez pas de faire un tour au festival de musique Paupaterres à Tarrega ainsi qu’une visite au centre d’art contemporain Cal Talaveró à Verdú.

© Faustino Calderón
Bon à savoir

Marmellar – Costa Daurada

Dans la région vinicole du Penedès, se trouve Marmellar dont le nom vient de « plantation de cognassier ».

Ici c’est plus de 1.000 années d’Histoire qui continuent d’exister à travers les pierres de l’église construite en 1149 et du château dont le clocher de 22 mètres est couronné par des dalles modernistes vertes. Autrefois les murs étaient recouverts de fresques romanes, désormais exposées au MNAC (Musée National d’Art de la Catalogne) à Barcelone.

Entouré de forêts de sapins, lièges et bruyères, le village intrigue. Après avoir été abandonné suite à un incendie en 1976, il est marqué par une certaine « légende noire ». On ne vous en dit pas plus… Laissez-vous guider par le mystère qui aiguisera certainement votre curiosité !

© Faustino Calderón
© Faustino Calderón
© Faustino Calderón
Bon à savoir

La Mussara – Costa Daurada

 Si vous êtes à la recherche d’une destination de tourisme familial, rendez-vous près des montagnes de Prades ! Vous croiserez sur votre route le village de La Mussara qui signifie en arabe « endroit pour se promener ». Tout est dit, alors pensez à emporter vos chaussures de marche !

À 990 mètres d’altitude, profitez de vues fantastiques sur le camp de Tarragone et par temps clair, vous avez la chance de contempler le Delta de l’Ebre ainsi que les îles Baléares ! Notre petit conseil tout de même, c’est de bien regarder la météo avant le départ puisque le brouillard y est fréquent.

Depuis 1173, La Mussara a accueilli dans sa période faste 300 habitants répartis dans vingt maisons, deux tavernes et 30 fermes. Les villageois étaient appelés les « grenouilles » du fait de l’étang naturel qui accueillait beaucoup d’animaux. Aujourd’hui, il reste de cette période huit maisons et l’église de Sant Salvador au style gothique, datée de 1194.

On vous conseille également de faire une excursion jusqu’aux piscines naturelles de La Febró. Si vous êtes de passage en été, ne manquez pas le festival de La Mussara qui insuffle au village un peu de magie pour le bonheur des amateurs de littérature et de musique. Ça ne vous dit pas de vous délecter d’un doux moment de poésie en pleine nature ? L’endroit est fait pour les rêveurs puisqu’en catalan : « baixar de la Mussara » (descendre de La Mussara) signifie « être dans la lune ».

©Ajuntament dArbolí
© Rafael López-Monnè
© Faustino Calderón
Bon à savoir
  • À 35km de Montblanc et 47km de Tarragone, très accessible.
  • Centre d’Interpretaion des Montagnes de Prades
    Muralla, 3
    43364 Prades
    (+34) 977 868 302
    turisme@prades.es

Corbera d’Ebre – Terres de l’Ebre

Si vous êtes intrigués par les villages abandonnés en Catalogne, Corbera d’Ebre est certainement le plus fascinant. Construit sur une petite colline où se dresse toujours avec fierté une forteresse ibère, Corbera signifie « nid de corbeau ».

Documenté en 1153, le village vivait des oliviers et des moulins à huile. S’il a été détruit pendant la Bataille de l’Ebre en 1938, il conserve des rues, portes, cours, arcs médiévaux… Ces ruines ont été déclarées Bien Culturel d’Intérêt National et sont devenues avec le temps un monument « de paix » pour les aficionados de l’Histoire.

On vous suggère de faire la visite du village en famille, car Corbera d’Ebre a le pouvoir de séduire petits et grands en prenant des allures de chasse au trésor ! Vous êtes prêts pour découvrir les richesses du village ? Amusez-vous à dénicher les lettres de l’abécédaire de la Liberté : le village devient un musée à ciel ouvert où 28 sculptures sont réparties dans la ville et représentent une lettre particulière délivrant un message de paix. Il n’y a pas mieux pour prendre sa dose de quiétude !

© Miguel Raurich
© Faustino Calderón
© Faustino Calderón
Bon à savoir

Voilà une belle balade au cours de laquelle les secrets des petits villages et du patrimoine catalans se dévoilent ! Avez-vous déjà visité l’un de ces endroits mystérieux et plein de charme ?

Partager

Enregistrer

Articles recommandés

Danser au rythme des sardanes catalanes

Danser au rythme des sardanes catalanes

La sardane est la danse populaire catalane par excellence, celle qui, parmi toutes les autres,…

Ces cirques et marionnettes de Catalogne vont vous faire rire aux éclats !

Ces cirques et marionnettes de Catalogne vont vous faire rire aux éclats !

Qu’on soit petit ou grand, on a tous une âme d’enfant ! Si vous voulez…

5 conseils pour profiter de l’hiver en Catalogne !

5 conseils pour profiter de l’hiver en Catalogne !

En période hivernale, les températures plutôt fraîches ont tendance à nous décourager de mettre le…

10 festivals à ne pas manquer en Catalogne

10 festivals à ne pas manquer en Catalogne

Avec le beau temps qui revient, toutes les excuses sont bonnes pour s’amuser ! Primavera…

Les magasins artisanaux incontournables de Barcelone

Les magasins artisanaux incontournables de Barcelone

En Catalogne de nombreux produits « faits maison » ont survécus à l’industrialisation. Aujourd’hui quelques…

Les grands événements de 2018 en Catalogne

Les grands événements de 2018 en Catalogne

Quelle que soit la période où vous décidez de venir en Catalogne, il y a…

Voir tout

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *